Pêle-Mêle d'ici et de là-bas



Lettre de présentation de l'auteur 2014


  Nos amis les chats et les chiens
12€
Livre
 


" Vous retrouverez les aventures et mésaventures étonnantes de nos amis à quatre pattes dans ce livre vendu au profit des refuges."



"Savez-vous que votre chien vous prend pour un chien, alors il vous parle à sa façon.Si vous le caressez, il grogne de plaisir, il aboie pour vous accueillir, ou donner l'alerte, pour vous dire qu'il vous aime ou qu'il s'ennuie. Il gémit quand il est malheureux. Chaque cri peut avoir plusieurs sens. Il hurle s'il a peur ou s'il se sent seul.Il utilise aussi tout son corps pour s'exprimer comme vous,quand vous êtes triste aussi vous utilisez votre corps pour vous exprimer, c'est ce qu'on appelle les expressions. Les chiens se parlent beaucoup entre eux avec les odeurs. Il laisse trois gouttes de pipi pour dire à ses autres compagnons qu'il est passé par ici. Pour votre chien, c'est vous qui commandez, alors il se frotte contre vous pour prendre votre odeur de chef. Quant au chat c'est un petit fauve domestique aux tendres caresses et au doux ronron, mais dans la nature le chat redevient un dangereux prédateur. Il a toujours été le compagnon des pauvres, il subvient à ses besoins, et adore les câlins. Il y a le chat des champs et le chat des villes. Ses yeux sont verts, jaunes ou oranges, ou encore bleus comme pour les siamois. Leur fourrure est bien fournie et leur permet de vivre en liberté dans les campagnes et les bois.
Vous pourrez lire dans ce livre toutes leurs aventures."


  1962, Le Départ
"Athos mon chien, mon coeur déchiré"
7€
Livre
 


"Comment j'ai du abandonner mon chien, un superbe Berger Allemand sur les quais du port d'Alger le 18 juin 1962 quand nous sommes partis sur les routes de l'exil."



"Votre chien était lui aussi une victime de ces effroyables événements, il a connu lui aussi, un profond désarroi de vous voir monter sur le bateau sans lui et il n' pas compris le pourquoi d'un tel acte? J'imagine votre propre chagrin de la perte de votre chien avec qui vous avez vécu durant 8 ans de merveilleux instants, le soigner lorsqu'il était malade et lui, vous couver du regard lorsqu'il voyait du chagrin dans vos yeux et ne pas le supporter, au point de poser sa tête sur vos genoux et attendre que cela se passe? Comment peut-on tirer un trait sur ces moments intensifs, pleins d'amour et de complicités!.... Fallait-il dans ces moments de folies, faire abstraction de nos propres sentiments ? à plus forte raison, lorsqu'il s'agit d'un vulgaire chien (comme ils disent)? Avec qui on peut tout se permettre.... sans la moindre compassion, ni le moindre remord ?.... "
Extrait d'un commentaire lecteur.

Médaille d'Or du Centre Européen pour la Promotion des Arts et Lettres.

Petit livre vendu au profit des refuges.

  > Attache ta charrue à une étoile
"Proverbe berbère"
15€
Livre documenté
 


"Pionniers : Personnes qui partent défricher des contrées lointaines, qui ouvrent la voie, qui préparent la route à d'autres.
Les personnages et les faits relatés dans ce récit sont réels.
Les livres d'Histoire sont écrits, au jour le jour, par des gens sans histoires, des gens comme vous et moi, des livres tissés par leur vie quotidienne, leur travail, leurs joies, et leurs larmes.
L'Histoire de l'Algérie c'est un puzzle composé de petites choses qui raconte la vie exubérante et meurtrie de tous ces pionniers.
L’Algérie, c'est aussi le parfum de la glycine, bruissante d'abeilles, de la fleur d'oranger qui sature les routes au bord des orangeraies, c'est le bleu du ciel et la mer qui murmure à chaque page.
Tout cela, j'ai voulu le sauver de l'oubli ; il faut avoir le courage de soulever le « second linceul de la mort » pour reprendre les termes de Lamartine, pour voir se relever les morts d'hier.
« Une terre comme une mère ne se remplace pas » "



"En fallait-il du courage à l'époque pour partir, afin de rester Français, laisser tout derrière soi, traverser la France, peuplée de brigands et aussi faire la traversée de cette mer Méditerranée qui paraît-il a des colères terribles.Oui ! Il en fallait du courage pour partir en exil !

Une fois arrivé, il a fallu cacher sa déception de ne trouver que des marécages et de la caillasse. Et se mettre au travail.
Il en fallu des efforts, du courage, du travail, de la sueur, de la ténacité pour arracher de cette terre aride et caillouteuse, les pierres, les racines énormes des palmiers nains, les cistes, les ronces.
Creuser à mains nues des puits très profond pour trouver cette eau si précieuse. Résister à la chaleur, aux fièvres, aux bandits. Assécher les marais. Travailler avec son arme sur l'épaule. Se barricader le soir pour protéger sa famille, ses maigres biens et sa récolte. Ensemencer, s'adapter à ce nouveau climat, nourrir sa famille pour, enfin, voir sortir de cette terre rouge et fertile : le blé, la vigne et pouvoir respirer et se dire c'est ma terre, je peux nourrir mes enfants. Ils auront une autre vie que la nôtre, une vie plus facile. N'oubliez pas, enfants, que cette terre a été enrichie par toute une génération d'hommes et de femmes qui sont morts pour qu'elle devienne cette terre que vous connaissez. Ils avaient la force de recommencer, encore, et encore avec cette Foi inébranlable qu'ils avaient en eux et en leur pays.
Hélas quelques générations après il a fallu faire le chemin inverse , retraverser cette Méditerranée, et repartir à nouveau sur les chemins de l'exil. "

Médaille d'Argent des Arts et Lettres de France, Promotion 2011.

  > Mon Maître et Moi,une histoire d’amour
8€
Livre
 

"L'amour complice de l'homme et de son chien. La fidélité à toute épreuve de nos amis à quatre pattes."

Une pensée de PASCAL :
« Nos amis les chiens ne nous font de la peine que lorsqu'ils meurent »

« Mon Maître et moi, une histoire d'amour »

Nouvelle récompensée :
* 2° Prix des Arts et Lettres de France" : "catégorie Nouvelles
* Médaille de VERMEIL au XIIIème concours du CEPAL Palmarès 2011
* Médaille de la ville de Bordeaux.

Avant-Propos de Madame Brigitte BARDOT
Petit livre vendu au profit de nos refuges régionaux surchargés du fait des abandons massifs de cet été. Vous découvrirez l'amour complice de l'homme et de son chien, et la fidélité à toute épreuve de nos amis à quatre pattes.

Voici un commentaire d'un de mes lecteurs :  « Ah ! Jocelyne, on croirait que tu as été chien dans une autre vie. Comme tu racontes bien cette vie de chien ! Ton style est vivant, limpide, il interpelle, et on est avide de savoir toujours la suite … vraiment tu as une très belle plume. J'ai beaucoup aimé cette histoire, très touchante...On en oublie que Jimmy n'est plus et puis, malheureusement vient la fin où la je ne peux pas retenir mes larmes... Pourquoi faut-il toujours qu'il y ait une fin ? »

Extrait :

« Mon Maître entreprit de m'éduquer : «  Assis ! Debout ! Couché ! Pas touché » je n'écoutais rien sauf quand il avait un biscuit à la main !

Et souvent lors de nos promenades, je dévorais tout ce que je trouvais : bout de pain, morceau de pizza, œuf dur échappé d'un sandwich, os etc... pourtant je n'avais pas faim, j'avais ma pâtée matin et soir mais je suis un terrible glouton.

Aussi le vétérinaire lui suggéra de m'inscrire à des cours de dressage.
La semaine suivante j'étais inscrit au Club Canin de Saint-Laurent du Var. La première fois que nous y sommes allés, mon Maître et moi, j'étais tout content ne sachant pas ce qui m'attendait ! A peine arrivés, le Directeur Patrick Villardry me prit en charge. Il faut dire qu'il a l'habitude des chiens : il est Maître-Chiens, Sauveteur et il va partout avec ses deux chiens Apache et Ugo pour sauver des vies lors des tremblements de terre. Voyez, j'avais affaire à une personnalité ! Il est grand et costaud et il a une poigne d'enfer. Je ne vais pas tarder à m'en apercevoir !
Là, le mercredi et le samedi j'ai souffert ! «  Aux pieds ! Pas bougé ! ». Comment voulez-vous que je reste impassible quand il y avait de jolies petites chiennes si près de moi ? J'aurais voulu aller vers elles, les regarder de plus près, une toute mignonne m'avait attiré tout de suite, elle avait de grandes oreilles de couleur fauves, un pelage blanc et roux, elle était adorable ! Mais impossible de sortir du rang, il fallait marcher aux pieds ! Et courir et s'arrêter ! Enfin ! J'étais exténué !.................... »

 Lire la suite des aventures de Jimmy...

Petit livre vendu au profit de nos refuges régionaux, surchargés du fait des abandons massifs de cet été.

Témoignages :

Brigitte BARDOT


  > Au gré des flots
Vague à l'âme et clapotis mélancolique
17€
Livre illustré
 


Recueil de poèmes illustrés qui forment un arc-en-ciel, d'une rive à l'autre par delà la Méditerranée, peines et joies mêlées.
La poésie c'est l'art d'éclairer la vie, c'est le point sur le i, le parfum des roses après la pluie ou le chant du rossignol.

Le poète met des couleurs sur ses émotions. Son coeur vibre à toutes sortes de sensations. Il transforme les choses réelles, les transcendent, leur donne une couleur et une légèreté diffuse. Ses joies sont immenses tout comme ses douleurs.
Son chagrin pénètre son coeur comme un poignard, ses larmes sont lourdes, son coeur est douloureux, il bât plus vite, s'affole ou s'arrête quelques secondes. Le poète ressent ses émotions dans sa chair, ses jambes se dérobent, son pouls s'accélère. Tout en lui est exagération.

Ce livre vient d'obtenir, dans la Catégorie Recueils :
* le Prix Henri TROYAT, avec Mention d'Excellence
* la Médaille d'Argent du Mérite Littéraire et Artistique au 12° Concours Littéraire International du Centre Européen pour la Promotion des Arts et Lettres.

 Lire un commentaire

  > De la Côte Turquoise à la Côte d'Azur
20€
Livre illustré par Sabine Biazot
3ème édition


La Côte Turquoise a bercé notre enfance. Elle a été le pays de nos aïeux, celui de nos pères, mais hélas ne sera pas celui de nos enfants.
Ceux-ci sont nés sur un autre continent. De l’autre côté de cette mer Méditerranée que nous chérissons tous. Elle est plus salée que les autres mers car elle a recueilli toutes les larmes que nous avons versées en quittant notre pays.
La couleur de la mer, ce bleu si intense, le ressac, le roulis des vagues restent tapis au fond de notre coeur.
La Côte Turquoise s’efface dans nos souvenirs, elle reste dessinée dans notre coeur, car nous ne pouvons oublier la terre natale, notre terre d’amour.

La Côte d’Azur, notre pays d’adoption, ressemble par bien des points à notre cher pays.
En tournant une page, vous sauterez allègrement la Méditerranée ; vous passerez des petits villages de Provence, fleurant bon
le thym et la lavande, aux oasis luxuriantes du Sud Saharien où lauriers roses et jasmins embaument, où l’air est chaud, où le vent de sable, le terrible Chergui, est à craindre. Vous pourrez échanger le mistral ou la tramontane contre le sirocco.
Vous sentirez le souffle chaud de ce vent chargé de sel et de larmes.

De Plascassier ou de Magagnosc vous irez à Timgad ou à Ghardaïa. Des sentiers pierreux bordés de romarin, vous vous retrouverez sur les pistes de sable blond, le paysage des dunes remplacera celui des champs de lavandin. Des pistes neigeuses de Valberg vous irez sur les flancs du Haut Atlas, sur la neige poudreuse de Chréa.
Vivre en exil est une douleur de tous les jours mais, nous devons vivre pour nos enfants et petits-enfants. Demeurer sur la Côte d’Azur est une bénédiction dans notre malheur.

Ce livre a obtenu différentes récompenses :
> le "Prix du trentenaire" décerné lors du XXXème SALON NATIONAL des Ecrivains et Artistes Rapatriés à JUAN-LES-PINS
> la Médaille de Bronze avec Mention d’Excellence décerné par le Centre Européen pour la Promotion des Arts et Lettres.

> Plusieurs Prix Littéraires ont récompensé ses livres
> Nice-Matin
> Communiqué de presse : Une azuréenne auteur d’un livre sur la Provence récompensée

 Lire les propos de l'auteur


  >  Chez nous... en Algérie,
 la Méditerranée était au Nord
22€
6ème édition
 


Un peuple qui se souvient est un peuple encore vivant.

A chaque page, vous partirez à la découverte des paysages ensoleillés et magnifiques, des plages de sable du bord de mer, et des sables dorés du désert. Vous vous enivrerez du parfum des
glycines, du jasmin et des orangers en fleurs.

Vous ressentirez un amour charnel pour cette terre tant aimée.

Vous passerez du rire aux larmes, car on ne quitte pas un pays une maison, une terre, une vie sans perdre un peu de son âme.

* Prix Méditerranée
* Médaille de la ville
* Prix du Mérite Culturel
>Lire le synopsis

 Lire les propos de l'auteur, quelques extraits

  > Il était une fois ma vie, Alger la Blanche
17€
4ème édition
 


Récit émouvant qui oscille presque constamment entre sourire et larmes. Au fil des pages Jocelyne Mas nous conte sa petite enfance, heureuse, choyée par les êtres qu'elle aimait, admirait aussi et dont elle parle avec beaucoup d'affection, de chaleur, de nostalgie, puis de son adolescence blessée à jamais au plus profond de son être, assombrie par les tragiques mouvements de l'histoire.
Un récit dont l'authentique simplicité doit emporter l'adhésion de tout lecteur, qu'il ait connu ou non des souffrances de même intensité.

* Prix des Arts et Lettres de France

 Lire quelques extraits

 

 
 
Webmaster : InfoFacil' Nice